Category Archives: groep

voisins d’énergie

L’Echappée a rejoint le projet « Voisins d’énergie », une recherche collaborative sur le thème de l’énergie dans le cadre de l’appel à projet « co-create » sur la résilience urbaine d’Innoviris .
Ce projet a pour ambition de tester une série d’expérimentations autour de l’énergie au sein de groupes d’habitants vivant dans un lieu commun ou à proximité l’un de l’autre à Bruxelles. Ces groupes se définissent comme des Communautés d’Énergie, c’est-à-dire des groupes de voisins qui se rassemblent autour de moyen(s) de production d’électricité et de chaleur (énergie solaire photovoltaïque, cogénération, …).
La question de fond : Comment des citoyens peuvent-ils s’organiser en communautés d’énergie pour s’approprier la question énergétique et augmenter leur capacité d’agir dans le paysage énergétique bruxellois ?
Les acteurs du projet sont 2 associations (APERe asbl et CityMine(d)), deux laboratoires de recherche de l’ULB (BEAMS et IGEAT) et six groupes d’habitants (le Coin du Balai, la Pile, Volta, Sainte Anne, Volt’face (en suspens actuellement) et l’Echappée).

Voici l’état actuel de la réflexion à l’Echappée :

covid19 – confinement et collectif

Mars 2020, voici le coronavirus!

Tous les enfants confinés à l’Échappée et une bonne partie des adultes en télétravail… 
Tout est à réinventer… comment vivre cela de façon sereine, sécure, dans le respect des différentes sensibilités face aux précautions sanitaires / besoins de liberté etc ?

Docteur C (Chantal, notre chère échappiste-médecin) explique aux enfants le virus, les règles de sécurité, la distance sociale etc . Elle a toujours plein d’idées… “coaching de cowboys” et concours du plus beau masque…

Une image contenant texte, différent, plusieursDescription générée automatiquement

le concours de dessin du coronavirus… 
on a pu découvrir le virus le plus sympa, le plus dangereux,  
le plus BD-esque, le plus rigolo…

 

Les enfants ne peuvent se voir qu’à l’extérieur et en portant un masque (plus tard, lors de la réouverture des écoles, nous lèverons le port du masque des enfants, puisqu’il n’est imposé qu’à partir de 12 ans). 


Sans enfants, la salle commune est bien calme…  du coup elle offre un espace de télétravail quand c’est compliqué dans les appartements.
L’usage du jardin est discuté pour respecter au mieux les besoins de tous. Besoin de moments de calme pour les télétravailleurs, de défoulement pour les kids… Les enfants peuvent jouer dehors de 11 à 13h (avant ça, c’est les devoirs à la maison) et de 14 à 18h. Ensuite c’est le grand rangement suivi du match de foot quotidien (pelouse anéantie en moins d’une semaine, mais défoulement garanti! c’est un moment très attendu de tous, grands et petits).



Au fil du temps, les adultes s’organisent pour se relayer auprès des enfants et assurer une présence au jardin… Régulièrement, une petite réunion « échakids » pour sonder la météo intérieure des enfants, exprimer les tensions éventuelles… Passer autant de temps ensemble, ça donne parfois des moments explosifs…

 

 

Ce confinement fragilise la vie de groupe. 
Les réunions se font rares, moins conviviales en visio, mais nous essayons d’en tenir au jardin quand c’est possible… et de trouver d’autres façons de garder le lien…


Au confinement de l’hiver, nous avons instauré les soirées brasero où l’on partageait une soupe autour du feu dans le respect des distances de sécurité… histoire de maintenir des moments ensemble dans notre « grande bulle »

 

 

 

 

 

 

journée ensemble à city gate

Chaque année nous partons ensemble pour un week-end, histoire de se poser, faire mieux connaissance en dehors du cadre des réunions et du quotidien. Cette année, variante covid, nous avons opté pour une journée de sortie au Citygate à Anderlecht.
Au programme, ateliers skate, escalade, céramique, reliure, soudure… et un petit repas partagé dans la cantine Antidote… de belles surprises!

 

 

 

 

au jardin – concert

1er septembre 2019, pour finir l’été en beauté, un petit concert de Carl et les Hommes-boîtes au jardin suivi d’un couscous préparé exclusivement avec des aliments en conserve (!!!) pour rester dans le thème 🙂

 

 

 

Eerste Algemene vergadering van de kinderen

Le 10 juin dernier s’est tenue la première assemblée des enfants à l’Echappée. Après un tour de parole (par girafe interposée) et un dessin où chacun/e a pu s’exprimer, les idées ont fusé.

Concernant le jardin et son aménagement (balançoire, montagne russe (!), rampe de skate, mur d’escalade, piscine, cabane avec toboggan, trampoline, tissu aérien, rampe de pompier pour descendre plus vite dans le jardin (!!), table de pingpong…

Concernant les activités à organiser ensemble :
participation des enfants aux mingas (journées de travaux collectifs), préparation par les ‘grands’ enfants de repas (mingas ou repas communs), weekends entre Echappistes, sortie à la piscine, vente de repas en porte-à-porte dans la rue pour lever des fonds, récolter des objets en vue d’une brocante, brunch mensuel, camper dans le jardin, une dernière fête avant les vacances d’été

 

les pelouseurs!

 

 

robert-parkeharrison-02

 

la nuit de la journée sans voiture, une pelouse s’est envolée de la place jourdan pour atterrir dans notre jardin!

chouette surprise…

 

2016-09-15-la-pelouse-3

2016-09-15-la-pelouse-1

2016-09-15-la-pelouse-2

 

 

Histoire de chat et de jardin

Bonjour,

Décision a été prise d’avoir un jardin commun sans chat.
Par chance pour Lisa, j’ai un jardin privatif. Cela dit, le vétérinaire m’a avertie : il est peu probable qu’un chat de 14 ans ose s’aventurer à l’extérieur alors qu’il a toujours vécu en appartement. Connaissant Lisa, je ne partageais pas son avis, qui allait avoir raison ?

Avant de laisser sortir Lisa, j’avais décidé qu’il fallait que mon jardin ne ressemble plus à une pataugeoire (pour Lisa, mais aussi pour la propreté de mon appartement). Il fallait aussi que mon compost soit bien fermé. Voyons voir…

1

Et de plus près ? 2
OK, ça marche, Lisa peut sortir.IMG_3285
Sortira, sortira pas ?

IMG_3294
Ca ne m’étonne pas.

IMG_3295
Rencontre avec un congénère métallique

IMG_3296
Exploration de la jungle

IMG_3301
Un griffoir qui lui plait bcp (“comment ça, ce n’est pas à cela que ça sert ?”)

Témoignage de chat “C’est honteux, j’ai eu beau rouspéter Nurja n’a rien fait pour que MON jardin soit à nouveau sec. Pire : elle a fermé l’accès. Bon, je vais faire une sieste alors.”

Muriel, en collaboration avec Lisa.

Cela coule de source. Euh pardon, du robinet.

Je vous ai épargné le récit du feu d’artifices de couleurs café (on aurait dit qu’il était tiré du toit d’Obélix tant les détonations étaient fortes).

Je ne vous épargnerai pas l’histoire de l’eau chaude à l’Echappée.

Jusque hier, c’était :
(enfin, la mienne est moins design).

A partir d’aujourd’hui, c’est
et, j’avoue, c’est quand même plus simple.

Mais, où est le calme des autres nuits ?

Que se passe-t-il ? J’entends clairement de la musique. Elle semble venir de “relativement” loin et être jouée très très fort. On dirait une fête. Et je n’ai pas été invitée ???

Tilt, mon franc tombe : c’est le festival Couleur café qui a lieu à deux trois km à vol d’oiseau.

Gierzwaluwen welkom!

De website http://martinew.canalblog.com/ heeft aandacht besteed aan onze nestkasten voor Gierzwaluwen! We hebben 4 nestkast-stenen in het bovenste gedeelte van ons gebouw.

“Début 2016, dans le cadre d’un chantier de construction, quatre briques-nichoirs à martinets ont été intégrées dans la façade d’un nouvel immeuble d’habitation, à Laeken (Bruxelles), à deux pas de Tours & Taxis et du canal.

Et pas n’importe quel bâtiment, puisqu’il s’agit d’un beau projet d’habitat groupé (cohousing, samenhuizen), que je vous invite à découvrir ici : www.echappee.collectifs.net

Le bâtiment se situe dans une rue regorgeant de trous de boulin et de vieilles corniches, propices à la présence de martinets dans le voisinage immédiat. On peut donc espérer que les 18 foyers de l’Echappée (28 adultes âgés de 29 à 62 ans et 15 enfants de 0 à 18 ans) qui l’occuperont seront bientôt rejoints par 4 familles de Martinets noirs ! Géraldine, future habitante qui a initié ce projet de nichoirs, a en tout cas déjà repéré une colonie dans une école voisine en 2015, et j’ai aperçu 5 martinets passer au-dessus du bâtiment la semaine dernière !”

Lees verder op hun website!

 

Bezoek bij cohousing De Okelaar (Wolvertem)

13063419_888960684583294_3902177420244138096_o(foto de Okelaar)

Wim en Marleen brachten een bezoek aan cohousing De Okelaar te Wolvertem. Een cohousing waar uiteindelijk 21 gezinnen of alleenstaanden onderdak zullen vinden. Ze werken met drie  pijlers. Ecologisch, Sociaal en Spiritueel. (zie website)  Er is een ook een semi-publieke ruimte (het PAVILJOEN)

Ze zijn nog op zoek naar 4 jonge gezinnen!

met-substraat(foto de Okelaar)

 

barbecue sur le chantier!

Aujourd’hui: barbecue entre ouvriers et échappistes sur le chantier, pour fêter la pose du premier toit (hier, sur le bâtiment surnommé “idéfix”) et le dernier jour avant les vacances de l’équipe. On a choisi l’appartement de Muriel, très agréable…

En images…

 

2015-07-17 barbecue sur le chantier (1)
le coup d’oeil de l’expert sur la notice de montage du nouveau barbecue…

petit cours d’allumage…

2015-07-17 barbecue sur le chantier (6)   voilààà!

2015-07-17 barbecue sur le chantier (3) 2015-07-17 barbecue sur le chantier (4)    2015-07-17 barbecue sur le chantier (5)  2015-07-17 barbecue sur le chantier (7)   2015-07-17 barbecue sur le chantier (10)     2015-07-17 barbecue sur le chantier (15)      2015-07-17 barbecue sur le chantier (16)
2015-07-17 barbecue sur le chantier (11)2015-07-17 barbecue sur le chantier (18)

 

ensuite, une petite visite du chantier…
2015-07-17 barbecue sur le chantier (25)
le sous-sol tout frais, brillant comme un bijou!

2015-07-17 barbecue sur le chantier (27)
ici, le dernier vestige de nos fameux pieux sécants

2015-07-17 barbecue sur le chantier (28)

2015-07-17 barbecue sur le chantier (30)
certains testent déjà leur terrasse…

 

Déménagement en vue et donc tri ?

Plusieurs d’entre nous ont dit leur envie de faire un tri avant le déménagement, d’éviter de transporter des caisses contenant des objets que nous n’utilisons plus.

Je suis tombée sur un article qui m’a parlé et parlera peut-être à d’autres.
Extrait :

Plus nous achetons, plus nous possédons, plus nous éprouvons un manque et le besoin d’acheter !

Ayant pris conscience de cela, chaque fois que j’ai l’impression d’avoir un manque de vêtements, que j’éprouve le besoin d’acheter du neuf, je trie et je jette ou je porte à donner une grande partie (parfois jusqu’à la moitié) de mes vêtements existants. L’effet est saisissant : j’ai réellement l’impression d’avoir renouvelé ma garde-robe. Réduire mes choix me procure une impression paradoxale d’avoir désormais plus de choix.

Sans que nous nous soyons concertés, ma compagne a fait de même avec les armoires de la cuisine, jetant ce qui était périmé et non-mangeable, donnant ce que nous ne consommerions sans doute jamais, cuisinant ce qui était périmé mais mangeable. Le résultat a été également sans appel : nous avons beaucoup moins le besoin de commander ou de manger à l’extérieur. Le frigo, qui n’a jamais été aussi vide, contient toujours de quoi préparer un repas.

Si vous souhaitez lire la totalité de l’article, c’est sur le lien qui suit : https://ploum.net/la-liberte-cest-la-poubelle/

Bel été,

Muriel

ZONDAGOCHTEND 30 NOVEMBER 2014

Rond 8 uur spoor ik naar Brussel.  Om 10 uur is er een ontbijt voorzien van het wijkcomité/un petit déjeuner convivial de Comité Quartier in het Oude Station te Laken.  Na het ontbijt volgt de Algemene Vergadering met thema ‘mobiliteit in de wijk’.  Als toekomstige bewoners zijn wij zeker geïnteresseerd. Met 3 Echappisten zijn we van de partij. lautreHet wordt een aangename kennigsmaking met tal van toekomstige buren.  Weer een geslaagde activiteit van het wijkcomité.  We krijgen ook de gelegenheid om kennis te maken met het eerste nummer van  l’AUTRE, un journal de Bockstael/een krant van Bockstael. Deze publicatie is een burgerinitiatief, ondernomen binnen het kader van het Duurzaam Wijkcontract Bockstael.

Later vervoegt nog een vierde Echappist ons, en maken we van de gelegenheid gebruik om de afspraken binnen  onze ‘werkgroep’ te overlopen. Aangezien het zondagmiddag is en we geen haast hebben, verkennen we nadien nog even de buurt. We stellen vast dat de werken van het zwembad enorme vertraging oplopen (komt ons bekend voor), we lopen naar ‘onze’ werf om de stand van zaken op te nemen, en lopen nog langs de Notre Dame (in ‘t Frans klinkt dit chiquer) en wandelen nog even over het imposante kerkhof van Laeken.

Kortom een geslaagde zondag in onze toekomstige buurt.

Marleen