WE à De Kluis * 17-18-19 décembre 2011

Le WE des 17-18-19 décembre 2011 nous nous sommes tous retrouvés à De Kluis. Au départ, l’idée était de se retrouver pour un WE de réflexion autour des espaces communs, mais aussi pour apprendre à  mieux se connaître; les aléas de nos tractations d’achat autour du terrain rue Drootbeek l’ont rend2011-12-17u plus studieux que ce qui était prévu à l’origine.

De Kluis est le plus ancien Séjour pour Jeunes en Flandre. Il se trouve à l’est de Bruxelles, précisément sur la frontière linguistique (http://www.hopper.be/fr/jeugdverblijf/de-kluis)

C’est à moins de 2 kilomètres à pieds de la gare Sint-Joris-Weert, mais pour le reste ‘in the middle of nowhere’. Par exemple, les gsm n’y fonctionnent pas !!

Vendredi soir 16 décembre

Une partie des Echappistes arrivent le vendredi soir dans la neige et la tourmente.

La plupart viennent en train, Nicolas a courageusement enfourché son v

élo, et Marie a péniblement gagné le lieu avec sa voiture chargée d

e ses enfants, des victuailles pour le WE, et de Matthieu co-équipier.

Heure prévue d’arr

ivée: 19h et finalement c’est à 21h que nous arrivons et pouvons nous mettre tous à table.

Les enfants une fois couchés, on papote en sirotant une tisane, et  en buvant de la bonne bière du coin…

On ne va pas dormir trop tard. Les jours suivants seront bien remplis !

Samedi 17 décembre

Le matin d’autres échappistes arrivent, ainsi que Olivier Chapput, notre
médiateur pour la discussion sur les espaces communs de l’après-midi, et nous partons pour une balade dans le bois avec les enfants

.

Après cette balade, on install

e un buffet avec tous les mets préparés par les uns et les autres.
En début d’après-midi, les derniers échappistes arrivent par le train.
On peut commencer la discussion sur les espaces communs. La discussion est donc animée par Olivier Chaput, qui s’est formé en ‘démocratie profonde’, une dynamique de prise de décision participative très intéressante.

2011-12-17-weekend

********************************************************************************

retranscription de notre discussion sur les espaces communs

Olivier commence par une présentation de la “démocratie profonde” (DP) et nous passons à la mise en pratique assez vite.

# Théorie en DP:

A) Le champs d’énergie

Arnold Mindel, physicien quantique >< Newton (corps = unité définie, indépendante)

>> nous sommes des champs d énergie et faisons partie

2011-12-17_weekend2

de champs d’énergie.

Chacun d’entre nous est une force du champs d’énergie, une richesse du groupe

B) l’Iceberg de Freud (repris par Mona Lewis)

comportements sont influencés par une petite partie de conscience et une grande partie d’inconscience.

Au plus on se partage de l’information, au plus cette info partagée renforce le groupe. Donc très utile pour le groupe.

Plus de temps que le vote à la majorité, mais la mise en application se réalise plus vite. Donc la “perte de temps” lors de la décision est annulée lors de la mise en place.

4 étapes de prise de décisions en DP

1) Rassembler toutes les perspectives

2) Oser dire NON (Prendre du temps pour les perspectives impopulaires)

Attention: Eviter les boucs émissaires. problème de figer les rôles dans un groupe. Les gens sont en attente. On pose une étiquette rigide sur les personnes.

Personne n’a la vérité. Tous une partie de la vérité.

3) Partager le NON

4) Amendements / conditions

Exercice: Soft shoe shuffle (dynamique à pas feutré)

  • Une personne va au centre et s’exprime sur la question posée.
  • Les autres se rapprochent d’une ou d’une autre personne.

— PAUSE—–

Apres la pause:

Consensus émergents:

proposition 1:

  • – M: 60m2 + 1 salle 15 m2 cuisine + 1 salle enfants/amis (encore discuter des autres espaces en sous-sol) = 100 m2
  • – H: IDEM + toilette + douche
  • >> B: pourquoi douche? >> pour intimité des amis
  • – C: espace modulable >> cuisine + salle manger
  • – M: IDEM + sanitaires accessibles
  • – A: IDEM + toilette sèche dans le jardin
  • – N: IDEM mais pas de douche
  • – B: les propositions étant presque les mêmes, sur quoi va t on voter?
  • – A: pas de détail
  • – P: Espace commun traversant (rue et donc ouverture + jardin)

Consensus:

  • – grande salle modulable (80m2) , accès toilette/douche + salle enfants/amis (20m2)
  • – M: éviter les nuisances de la cuisine
  • – si possible: salle transversal , toilette sèche, vue sur le jardin
  • 2011-12-17 - Weekend 3

Proposition 2: ouverture activité extérieures

  • M – ouverture sur l’extérieur si 1 personne du groupe en est responsable
  • D – surtout personne de contact qui est responsable
  • M: pas le temps maintenant – report à un autre moment ROI
  • H: attention car il y a des implications sur le fait de louer la salle à des personnes extérieurs
  • L: détails techniques à résoudre plus tard
  • B: Si accès aux toilettes dans le jardin >> donc implications pour le reste du groupe lors de la location à des tiers!

Accès au public extérieur ?

  • C: accès du public extérieur seulement à cuisine, polyvalente et toilette.
  • M: il faut être flexible

Source de financement alternatif ?

  • – M : il faut en parler en GT finance
  • – M: oui possible, peut être non. il faut essayer. Bonus a prendre si possible
  • – asbl location de parking aver business plan : semble difficile à mettre en place
  • – crowdfunding : a voir les possiblité réelles

Autre possibilité:

dans le jardin, 50 m2 en plus d’espace en commun, en paille.

Suggestion:

B: lister touts les sujets encore à discuter

>> Liste des espaces communs:

  • – atelier
  • – kot vélo
  • – toit vert
  • – citerne eau de pluie
  • – parking cambio
  • – bureau bibliothèque
  • – buanderie
  • – cave commune
  • – feu ouvert et poêle (chaleureux)
  • – réserve d’appareils ménagers ponctuels
  • – réseau intranet

********************************************************************************

Durant la pause, on s’aperçoit qu’il faudra aller plus loin dans les prix donnés (prix disponibles par unité, et coûts des travaux, des finitions, garages..) afin de pouvoir prendre des décisions par rapport à la possibilité de ces espaces communs.

Sur la fin de notre discussion qui s’étire et ne parvient pas à se cloturer tant le champ est immense à défricher, certains s’échappent pour nous faire la cuisine, sous la direction du chef d’orchestre du jour: Thierry.

(ne surtout pas oublier nos estomacs pour bien penser!)

le repas est prêt en parfaite synchronicité avec la fin de la discussion…

En petit comité, il a été décidé que Paul devrait nous faire passer à l’aune de son calculateur magique (tableau .xcel ou .ods comme on préfère ;-), pour qu’on ait une idée des coûts engendrés par les espaces communs dans notre budget, et de fait, quel impact cela aurait sur nos surfaces personnelles. Faire jouer les chiffres et les superficies entre elles.

Paul a accepté cette charge, et chacun à son tour passera au “confessionnal” jusqu’à une heure avancée de la nuit…

Pour décompresser, une partie de UNO est commencée à 5, et finalement grossira jusqu’à une douzaine de personnes à la louche! grand succès de la détente, après avoir eu les méninges échauffés par la réflexion.

Sinon, quartier libre!

Dimanche 18 décembre

On aboutit la prise de décision sur les espaces communs, et on tente de l’officialiser.On se dépêche pour profiter au maximum de la participation d’Olivier comme médiateur, or il part vers les 10h.

Tous les points ne sont pas résolus, on fait 4 groupes de travail, qui chacun va tenter de résoudre une problématique donnée.

D’autre part, on achève avec 4 groupes encore, complètement redistribués qui, dans la démarche du forum ouvert, va (encore) réfléchir sur des points sujets de débats.

Puis pause repas bien méritée,

 

nettoyage des lieux.

puis ASSEMBLEE GENERALE.

à 18h: on commence à se disperser, et c’est le retour à Bruxelles