Foire Aux Questions

  • Qu'est-ce qu'un cohabitat ?
    • Le cohabitat est un concept scandinave d'habitat groupé. Il existe depuis 40 ans et connaît un grand succès dans le reste de l'Europe et aux USA depuis 20 ans. Le succès de ce concept réside surtout dans un juste milieu entre les appartements privés (chacun chez soi) et des espaces communs (jardin, salle polyvalente, salle de jeu pour enfants, chambre d'amis, buanderie, parking vélo).
    • Certaines activités en découlent, telles que des groupes d'achat solidaire, car-sharing, banque du temps, système d'échange local, etc.
  • Qui sont les Membres Effectifs de L'Echappée ?
    • Pour mieux nous connaître, voir la présentation de notre projet ici
    • Notre groupe comportera 18 foyers. Il y a des raisons précises derrière la taille de notre groupe: 1) les relations peuvent être plus fluides, avec moins de risques de conflits interpersonnels; 2) personne n'est obligé d'apprécier tout le monde, et ceux que vous affectionnez moins prennent moins de place dans un grand groupe; 3) des projets (systèmes d'échanges, GAS, repas...) sont possibles même si tout le monde ne suit pas; 4) A l'inverse, les habitants se sentent plus libres de participer ou non aux activités ou projets.
  • Quels sont les principes fondateurs de votre groupe ?
  • L'Echappée, un projet "ghetto pour bobos'?
    • Pour certains sans doute, pour d'autres pas 😉
    • Notre groupe démontre toutefois que nous sommes alors des bobos très différents en termes d'age (de 0 à 61 ans), de genre, et de revenus (7 foyers passent par le Fonds du Logement). Ces différences font la richesse de notre projet.
    • Un fort désir de notre groupe est d'organiser des activités ouvertes au quartier dans lequel nous nous établirons, afin de tisser des contacts en dehors de notre cohabitat
  • Un projet seulement pour francophones?
    • Non ! Le projet a un fort ancrage en français mais nous sommes ouverts à toute personne parlant d'autres langues. Pour le moment  trois foyers des Membres Effectifs parlent néerlandais à la maison et certains Membres Adhérents sont néerlandophones. Dans le reste du groupe, plusieurs parlent le néerlandais et certains l'étudient.
  • Quelle a été la durée du processus?

    L’idée du projet a germé en 2010.
    Le groupe s’est formé petit à petit, avec plusieurs arrivages.
    La recherche d'un lieu a pris du temps.
    Le terrain a été acheté en 2013.
    Les travaux de démolition ont commencé l’été 2014.
    Le bâtiment est sorti de terre en 2015.
    Les aménagements privatifs ont débuté en 2016, et les emménagements se sont étalés de la mi-2016 au début 2017.

  • L'Echappée a-t-elle comme projet de construire de manière écologique ?

    •      Notre point de vue a été de conjuguer écologie et économie. Nous ne voulions pas qu'au nom d'une logique écologique optimale, certains du groupe ne puissent pas se payer leur appartement.
    •      Nous avons construit des appartements “basse énergie” en misant principalement sur une bonne isolation et de bons vitrages. Des appartements “passifs” ne sont pas exclus pour ceux qui le veulent, en fonction des possibilités.
    •      L'accès aux transports en commun a été un point essentiel lors du choix de la localisation du projet (accès aisé vers le centre à vélo, gare du Nord, métro Pannenhuis, de nombreux bus). Et bien sûr nous avons prévu un grand parking pour nos vélos!!!
    •      Nous avons installé un système de récupération d’eau de pluie. L’eau collectée alimente des robinets dans le jardin et les caves, les toilettes de la salle commune, et peut-être un jour les machines à laver (si nous obtenons un système de filtrage satisfaisant).
    •      Sur les toits, des panneaux solaires alimentent en électricité les espaces communs et la ventilation.
    •      Certains d’entre nous ont opté pour les toilettes sèches, mais ce n’était pas possible pour tous, pour des raisons techniques (manque d’espace de compostage).
    •      Nous avons à la cave une chaufferie collective (chaudières à condensation en série) avec une seule boucle de distribution pour l’eau chaude sanitaire et le chauffage, afin d’éviter trop de déperditions.
    •      Lors des aménagements privatifs, chacun a fait ses choix de matériaux selon ses possibilités financières. Certains ont réussi à faire des aménagements presque entièrement écologiques, d’autres moins. La récupération a été une bonne piste aussi pour limiter les frais tout en restant en accord avec nos valeurs, ainsi que l’auto-construction pour l’un ou l’autre.
    •      Petits gestes pour la bio-diversité: nous avons placé des briques-nichoirs pour les martinets, végétalisé la façade, planté des arbres fruitiers en palissade…
    + bien sûr nos composts, le projet de potager, …

  • Où trouver plus d'infos sur le cohabitat?